Tonifier votre épargne

Épargner plus et mieux

Investir dans des prêts : le dossier complet

Investir dans des prêts : le dossier complet

Investir dans des prêts est un concept assez nouveau pour la majorité d’entre nous. Si nous sommes tous familiers avec le concept de contracter un prêt, passer de l’autre côté de la barrière est une opportunité toute récente. Grâce aux évolutions technologiques, l’investissement dans les prêts est maintenant accessible à tout un chacun.

Oubliez donc la caricature du banquier fumant son cigare avec un haut-de-forme sur la tête : désormais, le banquier, ça peut être chacun d’entre nous !

Introduction aux prêts

Commençons par faire un tour d’horizon de l’investissement dans les prêts en général. Contrairement à beaucoup d’autres instruments financiers, leur fonctionnement est plutôt simple !

En quoi ça consiste ?

Les prêts sont mis en vente sur les plateformes telles que Fast Invest ou Envestio; les investisseurs y ont la possibilité d’investir dans un ou plusieurs prêts, partiellement ou dans leur intégralité.

Dans le cas des prêts individuels (et parfois aussi pour les prêts immobiliers ou aux entreprises), un intermédiaire essentiel s’intercale entre l’emprunteur et la plateforme. En effet, l’emprunteur passe par une société de crédit (qu’on appellera ici émetteur, « originator ») en anglais. Cette société prête une partie du montant du prêt provenant de ses capitaux propres (en général 5% du montant); le reste est mis en vente sur les plateformes de financement participatif.

L’émetteur se aussi charge de collecter les remboursements et de les reverser aux investisseurs. C’est aussi lui qui fournit l’éventuelle garantie de rachat, mécanisme qui permet à l’investisseur de toucher les intérêts et d’être remboursé du capital même en cas de défaut de l’emprunteur.

Quels sont les avantages ?

L’investissement dans les prêts entre particuliers a plusieurs attraits :

  • Simplicité du concept : il est bien plus simple de comprendre le mécanisme d’un prêt que de comprendre l’évolution du prix d’une action, par exemple
  • Régularité des revenus : les intérêts sont versés chaque mois
  • Prédictibilité des revenus : même s’il peut arriver d’être payé en retard, l’évolution de votre portefeuille est bien plus facile à estimer que lors d’un investissement boursier
  • Accessible à tous : une centaine d’euros suffit pour débuter

Et les inconvénients ?

Malheureusement, la performance des plateformes françaises de P2P laisse à désirer. Pour pallier à cet inconvénient majeur, Tonifier votre épargne propose uniquement des plateformes situées dans les pays Baltes : Estonie, Lituanie… Voyons ensemble ce que ce choix implique.

Prêts entre particuliers et financement participatif dans les pays baltes

Investir dans les pays baltes permet d’obtenir des rendements bien meilleurs qu’en France. Voyons ensemble ce qu’implique ce choix qui peut paraître très risqué au premier abord !

Quels sont les avantages ?

L’intérêt principal de investissement dans les prêts entre particuliers dans cette région est la performance bien plus élevée qu’en France. De plus, les développements des sociétés dans le domaine de la Fintech y sont soutenus par les gouvernements : à ce titre, c’est un marché très dynamique.

Et les inconvénients ?

Du fait de leur localisation à l’étranger, ces plateformes présentent des inconvénients spécifiques :

  • Réglementation moins protectrice qu’en France
  • Traduction française souvent inexistante; les sites sont le plus souvent proposés en anglais
  • Nécessité de déclarer ces revenus sur un formulaire dédié aux revenus de source étrangère

On est cependant loin du Far West décrit par les détracteurs du P2P balte ! Si les investissements ne présentent pas les même garanties qu’en France, ces plateformes sont activement supervisées par les autorités locales, qui leurs imposent fréquemment des restrictions. Un excellent article en anglais sur le blog de P2P Hero détaille les aspects réglementaires du P2P dans les pays Baltes.

Comme tout investissement spéculatif, la meilleure performance se traduit par un risque accru; il convient donc de n’allouer à ces investissements qu’une partie de votre portefeuille !

Les différents types de prêts

Les prêts proposés sur les différentes plateformes peuvent être grosso-modo divisés en trois types. Les prêts entre particuliers sont le choix idéal pour un investisseur débutant, tandis que les prêts immobiliers et la finance d’entreprise peuvent être parfois plus risqués et plus complexes – mais aussi potentiellement plus rémunérateurs –

Prêts personnels

Les prêts entre particuliers (peer-to-peer lending, souvent abrégé P2P lending) sont les prêts les plus accessibles. Si certains sites font la distinction entre les différents usages du prêts (à la consommation, auto, travaux…), il n’est en général pas utile de se plonger dans ce genre de détail.

Un des gros avantages de ces prêts est leur sécurisation par le mécanisme de « garantie de rachat » décrit plus bas. De plus, le montant minimal par prêt – en général 10€ – permet de diversifier son portefeuille, et rend ces investissements réellement accessibles à tous. Les rendements annuels sont au-dessus de 10%, voire 15% chez Viventor.

Extrait des prêts disponibles chez Viventor
Extrait des prêts disponibles chez Viventor

Investissement dans l’immobilier participatif​

A l’exception des parts de SCPI, l’investissement dans l’immobilier a toujours requis de grosses sommes. Avec le financement participatif, cela a changé : il suffit désormais d’une centaine d’euros pour investir. Si la performance de ces investissements est d’environ 11% pour les prêts conservateurs de EstateGuru, elle peut atteindre 20% chez Envestio ! Le montant des prêt est aussi bien plus élevé que pour les prêts personnels, en général plusieurs centaines de milliers d’euros.

Revers de la médaille, ces prêts sont rarement couverts par une garantie de rachat. C’est cependant le cas chez Grupeer; chez Envestio, la situation est un peu plus complexe mais il est possible dans des projets où 90% du capital est sécurisé. Ce point très important sera examiné en détail plus bas, dans le chapitre sur la sécurité.

"Molde", un projet proposé par Grupeer

Prêt participatif dans les sociétés : devenez business angel !​

S’il est depuis longtemps possible de prêter de l’argent aux entreprises en investissant dans des obligations, leurs rendements étaient très limités, et il était difficile pour l’investisseur lambda de faire un choix. Là aussi, les choses ont changé : via Grupeer, Kuetzal ou Envestio, vous pouvez désormais investir dans des projets variés.

Grupeer propose par exemple de prêter à une société de micro-crédit, une scierie ou une entreprise de location de voitures; cela vous rapportera de 10% à 14% annuellement, avec le bénéfice de la garantie de rachat. Envestio propose des projets plus spéculatifs, dans des domaines variés : centrale électrique, recyclage, minage de crypto-devises… S’ils rapportent parfois plus de 20% annuellement, ils ne sont pas couvert par une garantie de rachat en tant que telle; cependant, la plupart des nouveaux projets sont sécurisés à 90%, comme pour les projets immobiliers.

Envestio propose par exemple d’investir dans une centrale électrique

Sécurité : la garantie de rachat, les prêts sécurisés

Quand on investit dans un prêt, le plus gros risque est évidemment que l’emprunteur rembourse en retard, ou pire, ne rembourse pas. Les plateformes de prêts proposent des mécanismes permettant de réduire ou d’éliminer ce risque.

Garantie de rachat (« buyback guarantee » en anglais)

Une fonctionnalité très répandue est la garantie de rachat. Sa présence signifie que l’émetteur du prêt s’engage à le racheter à l’investisseur si le retard de paiement de l’emprunteur dépasse un certain délai (un à deux mois en général). La plupart du temps, les intérêts accumulés mais non payés par l’emprunteur sont aussi remboursés.

Ce mécanisme a été pendant longtemps cantonné aux prêts personnels; cependant, la situation a évolué et plusieurs plateformes de prêts immobiliers ou aux entreprises proposent désormais une telle garantie.

Au vu de l’importance de ce sujet, je lui ai consacré un article complet : risque de défaut et garantie de rachat.

Fonctionnalités utiles des plateformes

La plupart des plateformes de financement participatif offrent des fonctionnalités permettant de faciliter la vie de l’investisseur. Passons-les rapidement en revue.

Investissement automatique (auto-invest)

Si dans un premier temps il peut être rassurant de sélectionner soi-même les prêts dans lesquels on investit, il faut bien avouer que c’est une procédure qui présente peu d’intérêt dans le cas des prêts personnels. Ils présentent en effet des caractéristiques homogènes.

Le but de la fonctionnalité d’investissement automatique est de débarrasser l’investisseur de la corvée du choix des prêts. Il n’aura qu’une fois à saisir ses critères de choix, et la plateforme investira automatiquement l’argent disponible. Parmi les critères disponibles, on trouve :

  • Le taux d’intérêt
  • La durée du prêt
  • L’investissement maximal par prêt

Les avantages de l’investissement automatique sur la sélection manuelle des prêts sont nombreux :

  • Gain de temps : on paramètre une fois l’investissement automatique, ensuite il n’y a plus à intervenir
  • Réactivité : les fonds seront investis dès leur disponibilité. Plus besoin de se connecter fréquemment !
  • Moins de risque d’erreur : la configuration est en général très simple

Il est bien sûr possible d’interrompre à tout moment cette fonctionnalité, que ce soit dans le but d’investir manuellement ou d’accumuler des fonds à retirer.

L’investissement automatique n’est en général pas disponible pour les investissements dans l’immobilier ou les entreprises, car ces projets sont très différents les uns des autres, et méritent d’être examinés avant d’investir. L’exception est – une fois de plus – Grupeer, qui propose d’investir automatiquement dans de tels projets; la raison est qu’ils sont assez homogènes.

Paramétrage de l'investissement automatique
Paramétrage de l'investissement automatique

Marché secondaire​

Il est rarement gênant d’avoir des fonds bloqués pour un mois, comme c’est le cas pour la majeure partie des prêts de Robocash. Mais quid des investissements à plus long terme ? Si vous avez besoin de récupérer vos fonds, le marché secondaire vous permettra de revendre tout ou partie de votre portefeuille de prêts. Cependant, il est possible que vous ayez à les mettre en vente à un prix réduit pour trouver des acheteurs.

Viventor et CrowdEstate proposent cette fonctionnalité, ainsi que Robocash pour ses prêts à long terme; ce n’est malheureusement pas le cas de Grupeer ni de EstateGuru

Dans le cas d’Envestio ou Kuetzal, la société propose de racheter vos prêts, occasionnant des frais variables – en général 5% -.

Méthodes de dépôt de fonds alternatives

Toutes les plateformes permettent de déposer des fonds via un transfert SEPA; ce mode de transfert est en général gratuit si vous avez une banque en ligne. Il est parfois possible d’utiliser des services tels que TransferWise; cette option est à recommander uniquement si les virements vous sont facturés par votre banque.

Vue d’ensemble du processus d’investissement

Après beaucoup de théorie, voyons ensemble comment fonctionne concrètement le processus d’investissement

Inscription​

La création d’un compte sur le site est extrêmement rapide. Il suffit de fournir quelques informations d’état-civil, et de valider un mail de confirmation. C’est en général l’affaire de deux minutes !

En application des directives KYC (Know your customer), certaines plateformes demandent de fournir une copie d’une pièce d’identité. Celle-ci sera de toute façon nécessaire pour retirer des fonds, donc autant la fournir dès que possible !

Ecran de création de compte chez Envestio

Envoi de fonds

Comme noté plus haut, plusieurs méthodes de dépôt de fonds peuvent être proposées. Dans le cas d’un transfert SEPA, le délai dépendra de votre banque; dans mon cas, les fonds sont en général crédités sur la plateforme sous 48h.

Il est très important de faire figurer sur votre virement l’intitulé (comprenant en général votre numéro d’utilisateur) fourni par la plateforme, afin que les fonds soient bien alloués à votre compte !

Choix des prêts​

Il faut ensuite choisir les prêts dans lesquels investir. Comme on l’a vu, suivant la plateforme, cela se fera soit manuellement, soit de façon automatique.

Détail d’un projet chez Grupeer; il est découpé en plusieurs prêts
Extrait de la liste de projets d'Envestio

Remboursement des intérêts et du principal par les emprunteurs​

De façon automatique, les sommes remboursées chaque mois par les emprunteur sont reversées sur votre compte d’utilisateur. Si vous choisissez de les réinvestir automatiquement, elles le seront dès que le montant minimal sera disponible.

Il est bien sûr aussi possible de retirer les sommes disponibles à tout moment via un virement sur votre compte bancaire. Les retraits sont gratuits sur l’ensemble des plateformes présentées ici.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.